Recherche

Céréales anciennes

Céréales anciennes, une biodiversité à redécouvrir

Un des malheureux héritages du régime de Vichy consiste en l'instauration d'un catalogue officiel des espèces et variétés répertoriées utilisables en semences, que ce soit en blé, ou dans toutes les autres plantes semées. Les variétés de céréales ont été inscrites (ou plutôt désinscrites) dans un catalogue des espèces dont les semences sont commercialisables. Pour plus de renseignement, vous pouvez consulter la liste des variétés autorisées sur le site web du GNIS. Vous y verrez notamment qu'il existe, à notre plus grand désespoir, une variété de blé autorisée qui s'appelle "Messidor". Elle n'a bien sûr strictement rien à voir avec notre activité, elle a été inscrite très récemment (2007) et l'obtenteur est un groupe appelé Secobra Recherches SA.

Au fil des années, la liste des espèces autorisées s'est considérablement amoindrie pour ne plus aboutir qu'à un très petit nombre d'espèces longuement sélectionnées pour tout à la fois :

  • une adaptation à des terres traditionnellement semencières
  • des pratiques culturales d'agriculture intensive comportant beaucoup d'intrants
  • une adaptation à  une mécanisation de la pâte toujours grandissante avec une augmentation spectaculaire du taux de gluten des blés.

Malheureusement, aujourd'hui, cette restriction d'espèces ne fournit plus une réponse adaptée à :

  • bon nombre de terroirs
  • des pratiques culturales non intensives AB à faibles intrants
  • des agriculteurs à faible revenu qui ne peuvent pas, ou plus, acheter chaque année de nouvelles semences
  • une augmentation croissante des intolérances aux macro molécules de gluten.

Partant de ce double constat, Messidor s'est résolument orienté vers la fabrication de pains avec des farines issues de blés de variétés anciennes (antérieures à 1950). Aujourd'hui, plus de 85% des produits sont fabriqués à partir de variétés anciennes. Les pains et produits correspondant à ce critère sont les suivants :

  • Pain bio au petit épeautre (ou engrain)
  • Pain bio aux poulards : mélange d'anciennes variétés de blés dur poulards anciens
  • Pain bio au froment intégral : mélange d'anciennes variétés de blés à dominante Rouge de Bordeaux, plus blés de Redon, plus poulards, plus mélange de blés du prgramme européen FSO (Farm Seed Opportunities)
  • Pain bio au froment complet : mélange d'anciennes variétés de blés à dominante Rouge de Bordeaux, plus blés de Redon, plus poulards, plus mélange de blés du prgramme européen FSO (Farm Seed Opportunities)
  • Pain bio au froment semi-complet bis : mélange d'anciennes variétés de blés à dominante Rouge de Bordeaux, plus blés de Redon, plus poulards, plus mélange de blés du prgramme européen FSO (Farm Seed Opportunities)
  • Pain bio sarrasin/riz (ancienne variété de sarrasin très goutée : le petit gris)
  • Pain bio au seigle intégral (mélange de deux anciennes variétés de seigle : recrut et petkus)
  • Galettes bio de sarrasin (ancienne variété de sarrasin très goutée : le petit gris)

Pour mener à bien ce travail de réutilisation de semences anciennes et de maintien de la biodiversité cultivée, Messidor est adhérent de l'association triptolème et travaille au sein du programme de recherche Paysblé pour essayer une très large gamme d'anciennes variétés de blé anciennement cultivées en Bretagne, le but étant à terme de faire (refaire) du pain à partir de blés adaptés aux terroirs et climats trégorrois.

Depuis 2009, nous cultivons pour notre plus grand plaisir ces populations dynamiques de blés anciens à Penvénan (22), Bain de Bretagne (35), Montreuil Bellay (49) et à Louvigny (72).

pain-bio-DSC01059

Copyright

©2017. Messidor